Adnan Hasić

juin 7, 2017

« En 2009 je suis allée en Palestine, je voulais voir ce qu’il se passait vraiment là bas. Je suis parti pour un séminaire de 15 jours organisé par Global Majorité, une ONG américaine. Nous avons visité Hebron, Ramallah, Jéricho puis Jérusalem. C’était incroyable, ça a changé ma vie. Etant membre d’une ONG de Mostar, je voulais aussi partager l’histoire de ma ville qui a beaucoup de points commun avec Jérusalem. Après la 2nde Guerre Mondiale, les Juifs de Mostar ont donné leur synagogue à la ville de Mostar pour les remercier de leur protection pendant la guerre. Cette synagogue est ainsi devenu un théâtre. Plus tard, pendant la guerre civile, les Juifs de Mostar on poussé les autorités locales à cessé le feu et signer l’accord de Washington. En guise de remerciement, Mostar a, à son tour, donné une terre aux Juifs pour qu’ils puissent y construire un centre culturel Juif. Mostar est comme un petit Jérusalem, sur 100 mètres vous trouverez une Eglise catholique, puis une orthodoxe, puis une mosquée et en fin une synagogue. C’est unique.
Pendant la guerre civile, mon père a été blessé par 9 balles. Je ne gardes que de belles personnes dans mon entourage. Je n’ai pas de haine parce que, des gens mauvais, il y en aura toujours, alors je me concentre sur les bons. »