Etape 27 – Indonésie

février 7, 2016

L’Indonésie est le premier pays musulman par la démographie. 87,2% de ses 249 millions d’habitants sont musulmans. A côté de l’islam, cinq religions sont officiellement reconnues par l’Etat : le catholicisme (3%), le protestantisme (7%), le bouddhisme, l’hindouisme et le confucianisme.
La diffusion historique du christianisme a été accentuée par l’obligation de s’affilier à une religion reconnue. Dans les années 1990, les minorités chinoises comme les populations athées, marxistes ou non, se sont inscrites dans les confessions chrétiennes.

A Jakarta, nous avons rencontré l’initiative « Community for Interfaith and Intercultural Dialogue » (CINTA) qui favorise la compréhension entre les différentes traditions et cultures religieuses du pays, via le dialogue. En indonésien « CINTA » signifie l’amour. Grâce à ce mouvement, les jeunes travaillent à l’élimination des préjugés pour parvenir à la tolérance et l’harmonie dans la société indonésienne.

 

En Indonésie, la conquête par l’islam n’a toléré que quelques réduits hindous (Bali) ou bouddhistes. Bali, « l’île des dieux », comme on la nomme encore souvent est très majoritairement de confession hindoue. La tolérance et l’ouverture d’esprit des Balinais sont de véritables marqueurs identitaires. Les fameuses offrandes, qu’on retrouve partout, sont devenues un symbole fort de l’identité culturelle et religieuse de Bali.
Nous sommes ici en présence d’un hindouisme très localisé, différent de celui pratiqué en Inde, où le système de caste est discret. Les Balinais tentent de valoriser l’harmonie et non de se focaliser sur la hiérarchie. Les bonnes affaires du tourisme dépendent aussi de cette vision, tantôt réelle, tantôt idyllique.

LN