Étape 3 – Albanie

août 3, 2017

Après 7 jours d’étude en Albanie, nous partons le cœur gros de rencontres et de vie aux côtés de la
famille Dingu, que nous ne sommes pas prêts d’oublier ! Ce pays et ses habitants nous ont réservé
un accueil des plus chaleureux et un partage de leur histoire particulièrement généreux.

Le système éducatif comme laboratoire de recherche

En Albanie, il est interdit dans les établissements publics de dispenser des cours d’enseignements
religieux. Néanmoins, la mentalité albanaise encourage l’ouverture aux différentes convictions et
permet de beaux échanges entre les élèves. La question de l’éducation au fait religieux est ainsi
devenue centrale dans l’évolution du système éducatif albanais. Lors de notre rencontre avec
Christina Vazak, Ambassadeur de France en Albanie, nous avons appris que, depuis l’incarcération
de deux imams soupçonnés d’incitation à la violence extrémiste en 2011 à Tirana, le premier
ministre albanais a souhaité tester, dans 10 municipalités du pays, un nouveau programme
d’éducation au « fait religieux ». Fioralba Skhodra, coordinatrice pour l’ONU, nous a également
introduit au rapport effectué par un agent de l’ONU concernant les conclusions à tirer de cette
expérience. Ces conclusions seront ensuite examinées par le gouvernement albanais, puis,
conjointement, ils conviendront d’une décision à prendre. Ce projet a également été suivi de très
près par l’Observatoire de la Laïcité, en France.
Notre équipe souligne d’ores et déjà la nécessité d’un second voyage en Albanie, pour rencontrer
davantage d’acteurs du vivre ensemble dans ce pays qui balaye toutes les idées préconçues sur le
vivre-ensemble.

Béné