Samuel Grzybowski

sam

25 ans, chrétien

Le meneur d’hommes

Une vie à cent à l’heure, un agenda de ministre, une énergie débordante et mille idées à la seconde ! Celles et ceux qui ont un jour croisé la route de Samuel Grzybowski ne sont pas prêts d’oublier son enthousiasme communicatif. A 25 ans, cet aîné d’une famille catholique de quatre enfants a déjà mené plusieurs vies. En moins de dix ans il a été tout à tour maraudeur auprès des sans-abri, éducateur bénévole dans une association de réinsertion auprès de jeunes, pianiste accompagnateur dans des concerts de musiques, tour du mondiste de la paix, auteur de deux livres…

Entrepreuneur dans l’âme, il est surtout le fondateur du mouvement interconvictionnel des jeunes, Coexister, dont il préside aujourd’hui la branche européenne. Créée il y a presque dix ans, lorsque Samuel Grzybowski avait tout juste 16 ans, cette association rassemble des jeunes de différents horizons convictionnels et culturels. De Lille à Toulon en passant par Angers, Limoges ou encore Nancy, il existe aujourd’hui 40 groupes de coopération locale qui agissent dans toute la France, ainsi qu’en Angleterre, en Allemagne ou encore en Suisse.

Doté d’un entrain passionné et d’une force de persuasion hors du commun, Samuel fait partie de cette génération d’entrepreneurs sociaux visionnaires, dont le palmarès n’a rien à envier aux routiers du monde associatif.  Mais rassurez-vous, ce jeune homme n’est pas du genre à attraper la grosse tête. Sa foi et son engagement continue de primer sur tout le reste. Cette humilité prend certainement sa source dans son expérience familiale, et dans les deux institutions scolaires qu’il a fréquentées : l’école primaire Saint Charles, connue pour son projet éducatif basée sur la diversité et sur le dialogue interculturel, et le collège-lycée Notre-Dame de Sion, un établissement pionnier dans le dialogue judéo-chrétien. C’est dans ce cadre que ce militant en herbe effectue son premier voyage à Auschwitz : une expérience humaine et spirituelle intense qui, aujourd’hui encore, ne cesse de guider son action. Elle fait de lui un apôtre de ce qu’il appelle la « coexistence active », seule voie possible « pour apprendre à vivre tous ensemble, dans le respect des différences ».

Dix ans après son intuition de départ, Samuel Grzybowski est un militant associatif toujours aussi passionné par les enjeux de société qui l’ont poussé à créer Coexister. Sous son impulsion, le Mouvement Coexister rassemble aujourd’hui quatre branches d’action : une branche jeunesse (l’association Coexister), un réseau d’alumni qui accompagnent la montée en compétences des membres actifs (Mawadda), un tour du monde à la rencontre des initiatives de paix porté tous les deux ans par quatre jeunes de convictions différentes (Interfaith Tour), et une entreprise de conseil et de formation spécialisée dans l’accompagnement du secteur public et privé sur les questions de laïcité et de gestion de la diversité religieuse (Convivencia Conseil).

Entrepreneur social expérimenté, fellow Ashoka*, il continue de s’engager pour proposer des formes innovantes de promotion de la diversité et du vivre ensemble dans différentes strates de la société (milieu scolaire, petites et grandes entreprises, ministères).