Victor Grezes

Vic

21 ans, athée

Le passeur de frontières

Certains diront qu’il a la bougeotte, d’autres qu’il est toujours en mouvement. Une chose est sûre : il ne supporte pas l’inactivité. Né à Vichy, Victor Grezes a effectué son premier grand voyage à l’étranger à l’âge de 16 ans. Il a passé une année en Afrique du Sud dans le cadre d’échanges de jeunes du Rotary Club International, pour une formation au management de projets humanitaires. Doué d’un certain sens oratoire, il obtient là-bas le 1er Prix du Diplôme d’excellence du Speech and Drama Collège of South Africa.

 

Cet étudiant cosmopolite est un globe-trotter né. Après son expérience d’un an sur le continent africain, Victor a eu l’occasion de représenter des lycéens et des étudiants français à Bruxelles, auprès des instances communautaires, et dans toute l’Europe. A travers ces différentes missions, le jeune homme découvre combien les questions interculturelles sont cruciales pour comprendre les échanges internationaux et les conflits mondiaux.

 

Se considérant comme « athée », Victor a entamé il y a quelques mois une réflexion personnelle sur les questions de foi, de croyance, mais aussi d’actions interculturelles. Sensible à l’actualité, il s’est rendu compte du rôle éminent joué par les médias dans la résolution (ou la non-résolution) des problèmes internationaux. Conquis par le concept de Sparknews, qui vise à encourager des traitements médiatiques porteurs de solutions, Victor voudrait devenir lui-même un relais de tout ce qui pourrait améliorer le sort de notre planète et lui offrir un autre destin que la guerre ou la confrontation permanente.

 

Son envie de découvrir le monde, d’explorer de nouvelles cultures, de sortir de ce qu’il appelle le « carcan franco-centré », font de Victor un véritable voyageur, ouvert au changement et à l’inconnu. Artiste dans l’âme (10 ans de théâtre, autant d’années de piano au Conservatoire) trilingue expérimenté (anglais, français, espagnol), Victor a encore un autre talent : une ouverture d’esprit qui lui donne la furieuse envie de franchir les frontières. Mentales autant que géographiques.