JournalSaison 4

Gary

Illustration du projet InterFaith Tour

Ce matin, le réveil est un peu spécial. On repense aux conseils de l’Ambassade qui nous a explicitement dit qu’il fallait qu’on soit très prudent. C’est malheureusement plus compliqué pour nous de vivre l’expérience InterFaith Tour quand on a des restrictions sécuritaires mais on se plie aux règles. Alors que d’habitude, on serait aller dans une église dans le but de trouver un hébergement, ce matin on ne sort pas. A l’heure du déjeuner, on demande à la propriétaire de l’hostel où on peut acheter à manger et elle nous conseille un endroit pas loin. Or, on est dimanche et c’est fermé. On cherche sur internet sans grand succès.

On se décide à sortir et à l’entrée de l’hostel, un homme me propose de la ganja (l’herbe communément fumée en Jamaïque), je souris en lui disant que je ne fume pas, et j’anticipe en disant pareil pour les 3 autres. Il rigole et nous demande d’où on vient. On discute, et d’un coup il se propose de nous amener à un endroit pour acheter à manger. On voit qu’il connaît bien la dame de notre hostel donc on y va. On papote tranquillement sur le chemin, il s’appelle Gary et il habite depuis toujours à Kingston. On se dirige vers un marché à quelques rues de l’hostel, on retrouve son père qui est vendeur de fruits et légumes à qui on achète quelques produits. Puis il nous indique un supermarché et nous laisse faire nos achats pendant qu’il nous attends devant.

Après 1h30 dans le supermarché, on le retrouve devant. Il nous offre un sac avec une salade et un piment jamaïquain qui ressemble à une mini citrouille. On est vraiment tombé sur quelqu’un de gentil. Il nous ramène à l’auberge mais juste avant, il veut nous montrer sa boutique qui se trouve juste à côté dans un marché couvert avec pleins de petits cabanons. Il vend des vêtements, des souvenirs etc… on passe à travers des passages sombres mais on arrive à sa boutique où on rencontre sa copine et ses amis. On rencontre aussi 2 chats, ça fait toujours plaisir. On finit par rentrer accompagné par Gary qui a bien pris soin de nous.

On monte au dernier étage pour préparer à manger dans la nouvelle cuisine qui vient tout juste d’être équipée. On ne sait pas encore ce que vont donner les prochains jours, mais l’objectif demain, c’est de trouver un hébergement.

Abderrahim

Abonnez-vous à notre newsletter

Worth reading...
Shabbat à Dallas