Nous avons besoin de vous ! Aidez-nous à financer notre 4e édition →

JournalSaison 4

On a remonté le temps !

Jeudi 19 décembre 06h du matin le réveil sonne. Avec Vincent nous allons prendre des images de la plage et de la mosquée avant de partir ! Pendant ce temps, Adèle et Abde finissent de ranger les affaires. Nous passons les récupérer pour aller à l’aéroport car notre vol est à 12h. Le premier vol est en direction de la Nouvelle-Zélande est prévu est une escale obligatoire avant de prendre le long vol à destination des Etats-Unis. L’avion est assez tranquille, et nous en profitons pour voir des films et récupérer de la courte nuit. Une découverte intéressante, il y a le wifi dans l’avion ! Pratique pour communiquer avec les terriens.

Lorsque l’on arrive à Auckland il est près de 15h et nous devons manger avant de prendre notre prochain avion qui est à 19h55. On a de gros débats sur le décalage horaire parce que quand on va arriver aux Etats-Unis on sera encore le 19 mais encore plus tôt qu’au moment de notre départ !

Floraine

Nous sommes émus d’être de retour en Nouvelle-Zélande, même pour juste une escale. Décidément, qu’est-ce qu’on l’aime ce pays ! Mais à peine le temps d’un repas (déjeuner ? petit-déjeuner ? snack ? diner ? on n’en sait rien, on perd complètement la notion du temps dans ces journées de décalage horaire) et nous voilà installés dans le second avion de la journée, direction Houston. Nous avons 13h de vol, un vol qu’Abderrahim et moi redoutions particulièrement : nous ne sommes pas rassurés en avion et l’idée de traverser le Pacifique ne nous enchante pas plus que ça. Mais l’avion est confortable et nous avons comme toujours le bonheur de découvrir toute la bibliothèque de films qui va nous tenir compagnie. Les trois premières heures du voyage se passent sans encombre, je regarde Billy Elliot, Vincent une comédie américaine, Floraine une série et Abderrahim fait la sieste. Puis au moment où nous aimerions commencer notre nuit, les turbulences commencent. Elles ne sont pas énormes, nous avons vu pire lors de notre atterrissage dans l’Himalaya, mais elles sont constantes, pendant 10h d’affilées. Je n’ai jamais vu ça. Impossible de dormir pour Floraine et moi, nous ne fermons pas les yeux une seconde, et nous prenons le temps de faire des allers retours à l’arrière de l’avion pour chercher du gin tonic, jus de tomates et cookies histoire de supporter cette nuit blanche. On en profite pour sympathiser avec les hôtesses de l’air.

Arrivés à Houston, nous sommes épuisés. Après une nuit blanche et 10h de turbulences, nous sommes fiers d’avoir réussi à traverser le Pacifique en avion mais encore un peu secoués. Nous prenons un taxi pour nous rendre chez Pauline, qui nous accueille chez elle avec ses deux filles : Jeanne et Bérénice. Nous arrivons dans cette grande maison familiale, où les deux filles ne cessent de rire, et où nous attendent de bonnes crêpes au Nutella faites maison : de quoi mettre du baume au cœur après ces 2 journées difficiles ! Nous prenons le temps de nous installer dans les grandes chambres très cosy que Pauline met à notre disposition, et redescendons pour diner et faire plus ample connaissance avec cette chouette famille qui nous accueille.

Après cela, nous puisons dans nos dernières forces pour terminer un dossier que nous devons envoyer à des partenaires avant minuit : on s’y met à 4 pour aller plus vite et le dossier part à temps. Enfin, après plus de 37h passées sans dormir, on peut se coucher pour commencer à rattraper le décalage horaire qui ne va pas manquer de nous déboussoler un peu je pense.

Adèle

Abonnez-vous à notre newsletter

Worth reading...
From Suva to Nadi
ultricies odio at diam dolor commodo venenatis, Phasellus consequat. porta. leo. eleifend