Paix en Pratique(s)Saison 5

Paix en Pratique(s) – États-Unis

Illustration du projet InterFaith Tour

Council Of Religious Affairs, CORA

CORA est un conseil composé de responsables religieux du campus et d’organisations confessionnelles très diverses qui se réunissent régulièrement. Le groupe s’efforce de fournir des services religieux, des conseils spirituels, un soutien et des opportunités d’engagement pour les étudiant·es. La mission de CORA est de promouvoir la bienveillance, la coopération et le dialogue entre tous les groupes religieux et confessionnels représentés sur le campus, sans aucun compromis sur les croyances des différentes confessions représentées. Son but ultime est d’éduquer, d’encourager et d’éclairer les étudiant·es dans leur cheminement spirituel et professionnel.

CORA organise des actions de solidarité, de conseils et de soutiens spirituels, d’échanges sur la foi et la religion et de plaidoyer.

  1. Actions de solidarité :

Les organisations impliquées dans CORA s’engagent dans une variété d’activités bénévoles et solidaires telles que la distribution de nourriture et de vêtements aux sans-abri, le soutien aux familles en situation de vulnérabilité et l’engagement en cas d’urgence.

  1. Conseils et soutien spirituels

Les membres de CORA sont également présents sur le campus de manière régulière afin de fournir des conseils et un soutien aux étudiants, notamment en matière de prière et ou en cas de besoin pour les périodes de deuil.

  1. Échanges sur la foi et la religion

CORA organise régulièrement des discussions sur la foi et la religion.

  1. Plaidoyer

CORA se mobilise en cas d’actes de discriminations qui visent des personnes ou des communautés pour des raisons religieuses. L’organisation publie des communiqués et accompagne la direction de l’université pour rendre l’université plus sécurisante pour les personnes de différentes convictions.

Interfaith Coalition for Earth Justice, ICEJ

Interfaith Coalition for Earth Justice est un collectif de personnes de différentes convictions (Église unitaire, Église épiscopale, Catholicisme, Judaïsme, Islam et bouddhisme) qui se réunit tous les mois autour de la thématique de justice climatique. Au sein du collectif, les membres se soutiennent mutuellement, s’aident, échangent leur bonnes pratiques, et communiquent sur les actions les uns des autres.

Les membres participent à des manifestations, témoignent ensemble dans la sphère publique, on des actions de plaidoyer et mettent en place des actions d’éducation au sein des communautés religieuses.

  1. Participation à des manifestations

Les membres de la coalition participent régulièrement à des manifestations pour la justice climatique et la justice sociale. 

  1. Témoignages dans la sphères publiques

Les membres de la coalition prennent toujours la parole ensemble afin de sensibiliser leurs communautés et au-delà à la justice climatique en montrant un front commun. Si des personnes de différentes religions et convictions se mobilisent pour un sujet, alors ce sujet doit en valoir la peine.

  1. Plaidoyer

Les membres de la coalition rencontrent régulièrement les municipalités locales pour changer les lois locales en faveur de la justice climatique.

  1. Éducation au sein des communautés religieuses

Le sujet de la justice climatique nécessite de se former tant le sujet est complexe et parfois peu accessible. Ainsi, la coalition met en place des formations pour les leaders religieux afin qu’ils et elles puissent ensuite sensibiliser leurs communautés.

Arizona Interfaith Movement (Mouvement interreligieux d’Arizona)

Arizona Interfaith Movement est au départ une organisation oecuménique jusqu’à ce que l’Église de Jésus-Christ des Saints des derniers jours demande à rejoindre le collectif. Alors, l’organisation devient interreligieuse en 1995 et réunit des personnes issues du christianisme, judaïsme, islam, hindouïsme, bahaïsme et de l’Église de Jésus-Christ des Saints des derniers jours. En 1995, le réseau organise un week-end de retraite réunissant 8 personnes de différentes convictions, aujourd’hui le week-end réunit plus de 1000 personnes avec près de 25 convictions représentées.

L’organisation organise des week-ends de retraite, des forum, des banquets, des actions éducatives autour de la règle d’or, des remises de prix, la journée de la règle d’or, des actions de soutien et des clubs en école.

  1. Week-end de retraite “experience interfaith” (expérimente l’interreligieux)

Les participantes et participants se réunissent pour un week-end et chaque personne présente sa conviction et sa manière de la vivre. Les personnes présentes vivent les repas de manière inclusive et apprennent des pratiques religieuses des autres. 

  1. Faith Forum

Les Faith Forum sont des événements pendant lesquels des personnes témoignent de leur parcours de foi, de croyances et de convictions.

  1. Golden Rule Banquets

Golden Rule Banquets sont des soirées qui mettent en avant la règle d’or. L’organisation invite des célébrités ou des personnalités qui peuvent faire un discours inspirant autour de la règle d’or comme des joueurs de foot, des médecins ou des entrepreneur·ses. Ces personnes reçoivent également un prix.

  1. Arizona Golden Rule Education Experience

Les ateliers “Arizona Golden Rule Education Experience” sont des modules d’apprentissage non religieux de la règle d’or. Ces modules s’inscrivent dans les programmes de littérature, de mathématiques, de danse, d’histoire et d’autres matières scolaires. Trois personnes salariées de l’organisation sont chargées de ce programme. Chaque module met en lumière 4 valeurs : civilité, respect, empathie et gentillesse. 

  1. Golden Rule Label (GRL), Golden Rule City (GRC), Golden Rule School (GRS)

L’organisation donne un label aux villes et aux écoles qui respectent la règle d’or. Ces écoles et villes doivent respecter un certain nombre de critères comme le respect de la dignité de chaque personne concernant sa religion, culture, couleur. Près de 14 villes en Arizona sont des “Golden Rule City”.

  1. Day of the golden rule

L’organisation souhaite mettre en place le jour de la règle d’or (Day of the Golden Rule) et réunir plusieurs maires de différentes villes d’Arizona. 

  1. Interventions et conférences

Interventions et conférences autour de la paix, de l’égalité et de la règle d’or.

  1. Golden Rule Award (Le prix de la règle d’or)

Le prix de la règle d’or est un concours d’essai lycéen pendant lequel les lycéens et lycéennes doivent répondre à la question “que signifie la règle d’or pour vous?”

Un directeur d’école a témoigné qu’avant de mettre en place ce concours seuls 78% des élèves obtenaient leur diplôme. Aujourd’hui, 95% des élèves l’obtiennent.

  1. Licence plate (plaque d’immatriculation)

Pour asseoir son modèle économique, l’organisation vend des plaques d’immatriculation où il est écrit “règle d’or”. Près de 20 000 plaques d’immatriculation ont été vendues. Cela sert aussi de campagnes de sensibilisation puisque c’est la septième plaque la plus vendue en Arizona.

  1. Soutien après une attaque

Lorsque des communautés religieuses sont touchées par des attaques, l’organisation les entoure, les accompagne et collecte même des fonds pour elles. Un jour, une menorah de synagogue a été détériorée, l’organisation s’est mobilisée et a même proposé aux jeunes personnes accusées d’écrire un essai, ce qui faisait partie de leur sanction.

  1. Golden rule clubs in school

Les écoles mettent en place des clubs de la règle d’or et collectent de la nourriture et des vêtements pour les familles en grande précarité.

Sun Devils are Better Together (Les Sun Devils sont mieux ensemble)

Sun Devils are Better Together est une organisation étudiante interconvictionnelle de Arizona State University (l’Université de l’État d’Arizona) qui réunit des personnes d’identités religieuses et non religieuses différentes pour défendre l’inclusion, la coopération et le respect. L’organisation crée des ponts entre les communautés religieuses, areligieuses et spirituelles du campus. L’organisation travaille sur les questions LGBT, l’héritage culturel et la lutte contre le racisme.

L’association conseille l’université sur les questions interconvictionnelles et organise plusieurs happenings.

  1. Conseils pour l’université

L’organisation a plaidé pour la mise en place d’un lieu interspirituel au sein de l’université qui puisse être accessible aux personnes de toutes les convictions. Pour chaque enjeu lié aux questions religieuses, spirituelle et de cohésion sociale, l’organisation est sollicitée par l’université.

  1. Meet a « … » (rencontre “…”)

L’organisation met en place tous les vendredi des événements de sensibilisation où les membres portent des affiches où il est écrit “rencontre une personne chrétienne” ou “rencontre une personne musulmane” ou toute autre conviction. Ainsi, les personnes qui passent au sein de l’université peuvent poser des questions, partager leurs interrogations ou même les stéréotypes qu’elles peuvent avoir. Le fait que tous les membres soient présents permet d’être de bons alliés si les préjugés et stéréotypes sont trop difficiles à recevoir.

Arizona State University, ASU (l’Université d’État d’Arizona)

  1. Lieu interspirituel

Au cœur du bâtiment étudiant de l’Université d’État d’Arizona se trouve un lieu interspirituel qui accueille les étudiantes et étudiants souhaitant se recueillir ou prier. Sous l’impulsion de l’organisation Sun Devils are Better Together, le lieu a été pensé pour qu’il puisse être ouvert, adaptable et non offensant pour les personnes de différentes convictions religieuses, spirituelles et philosophiques. C’est la différence entre un espace “accidentel” et un espace “intentionnel”. Pour que ce lieu soit le plus inclusif possible, il doit être neutre, avoir des meubles amovibles, avoir des espaces de prières fermés et ne doit pas ressembler à un lieu de culte existant.

Arizona Faith Network (Le réseau convictionnel d’Arizona)

Arizona Faith Network fut créée en 1940 en tant qu’organisation chrétienne (protestante), elle devient oecuménique en 1960. L’organisation devient ensuite interreligieuse et réunit des personnes de près de 26 différentes convictions religieuses et spirituelles. L’organisation met en place des actions de dialogue, de solidarité et porte un plaidoyer fort sur les questions de justice sociale. Les membres se réunissent en comité et s’engagent sur la question des droits des peuples natifs, des personnes incarcérées et de justice. Les membres prient, échangent et agissent ensemble. 

L’organisation a mis en place une commission pour la justice sociale, une commission de dialogue théologique et des événements de dialogue pour les jeunes.

  1. Social Justice Commission (Commission pour la justice sociale)

La commission pour la justice sociale met en place des actions de plaidoyer en faveur de la justice sociale. Sa mission se concentre sur l’espoir, la guérison et l’humanité en 2022. Les sujets abordés sont la protection de la terre (Cherishing Creation Collaborative), la réforme du droit pénal, la faim et le logement, la justice raciale et le droit de vote.

  1. Theological Dialogue Commission (Commission de dialogue théologique)

La Commission du dialogue théologique (CDT) a pour objectif de jouer un rôle de catalyseur et de créer des espaces sûrs pour le dialogue théologique interreligieux et interconvictionnel. La commission met en place des réunions mensuelles qui explorent les fondements théologiques et permettent le rapprochement des communautés. Elle met également en place des visites de différents lieux de culte qu’elle appelle “Faith 101”.

  1. Interfaith Youth and Young Adult Conversations (Conversations interconvictionnelles de jeunes)

Les conversations entre jeunes sont conçues pour aider à préparer la prochaine génération de l’Arizona à devenir des leaders clés dans les communautés interreligieuses. Le programme vise à éduquer et à mettre en relation des jeunes leaders de diverses convictions dans tout l’État. Une formation et un développement du leadership sont proposés dans des domaines importants tels que le dialogue civil, la justice sociale, le travail de plaidoyer et la prise de parole en public. Le programme se réunit tous les mois. Les jeunes doivent avoir entre 14 et 22 ans, être actifs dans une communauté convictionnelle et s’engager à être présent·es à chaque réunion.

Arizona Christian University (l’université chrétienne d’Arizona)

  1. Visite de la mosquée par un groupe étudiant

Sous l’impulsion d’une étudiante, Parker, un groupe étudiant de l’université chrétienne d’Arizona a créé des liens avec la grande mosquée de Phoenix qui fut attaqué par un groupe néo-nazi en 2015. Le groupe propose aux étudiantes et étudiants qui le souhaitent d’assister à un culte du vendredi et d’échanger avec le président de la mosquée après. 

Office of Religious and Spiritual Life at the University of Southern California (Centre de la vie religieuse et spirituelle de l’université de la Californie du Sud)

Le centre de la vie religieuse et spirituelle de l’université de Californie du Sud regroupe 85 organisations religieuses dont 40 sont chrétiennes.

Le centre organise des conseils étudiants interconvictionnels, des visites de lieux de culte et des programmes de pèlerinages.

  1. Interfaith Council of Students

Les conseils interconvictionnels des étudiants sont des lieux de rencontres et de discussions qui a pour objectif d’apprendre à connaître les différentes religions.

  1. Sorjens

Les Sorjens sont des visites de plusieurs lieux de culte organisés successivement (allant jusqu’à 5) pour découvrir les religions à travers leurs pratiques religieuses.

  1. Pilgrims programs

Ces programmes sont des opportunités de formations pour savoir comment créer des communautés, des espaces où il est possible de construire des liens et des amitiés sincères.

Initiatives citoyennes

De nombreuses initiatives interreligieuses et interconvictionnelles sont organisées par des citoyennes et citoyens, localement, afin de créer des liens dans la communauté, notamment des collectes de nourriture, des ateliers de sensibilisation à la vaccination contre le Covid-19, des événements tournés autour de la justice raciale.

  1. Collecte de nourriture
  2. Sensibilisation pour la vaccination contre le covid-19
  3. Événements autour de la justice raciale

Pico Union Project

Pico Union Project est un centre communautaire interconvictionnel et inclusif créé sur le lieu de la toute première synagogue de Los Angeles. Le lieu fut également une église, une mosquée, et un lieu artistique selon les besoins de la communauté. L’objectif de toutes les personnes engagées au sein de Pico Union Project est de créer une communauté unie et solidaire et sa devise c’est « aime tes voisin·es », il a d’ailleurs toujours été un lieu d’accueil pour les différentes vagues d’immigration à Los Angeles. Pico Union Project organise notamment des distributions alimentaires plusieurs fois par semaine ainsi que des services cultuels pour toutes les religions.

  1. Distribution de nourriture

L’équipe de Pico Union Project organise des distributions alimentaires deux fois par semaine, elle prend soin de distribuer de la nourriture saine afin d’améliorer les habitudes alimentaires des enfants du quartier.

  1. Services cultuelles de toutes religions

Lorsque la première mosquée dirigée par une femme a été créée, c’est Pico Union Project qui lui a prêté le lieu ! L’équipe a fait en sorte que les fidèles de la mosquée puissent avoir un espace de confiance, un lieu anti-patriarcal comme elles le souhaitaient. Il y a également des offices chrétiens de toutes dénominations ainsi que des dîners de shabbat au cours desquels il y a de la musique et des discussions interconvictionnelles à n’en plus finir.

The Guibord center

Le Guibord Center – Religion Inside Out est une organisation interreligieuse éducative fondée à Los Angeles en 2011. Le Centre s’associe à des communautés religieuses et à des particuliers pour ouvrir les cœurs et les esprits par le biais d’une série de programmes, de conférences publiques et d’événements immersifs. Ces expériences révèlent la compassion et le pouvoir de transformation au centre des nombreuses traditions religieuses et spirituelles et dissipent les opinions divisées et déformées que nous pouvons avoir sur elles et les uns sur les autres. Le Guibord Center inclue et coopèrent avec les communautés Baha’i, bouddhisme, christianisme, hindouisme, spiritualité indigène, islam, jaïnisme, judaïsme, sikhisme et zoroastrisme.

Le centre se concentre actuellement sur 4 thèmes : Animaux, Foi et Compassion ; Foi, femmes et violence ; Enfants, jeunes et jeunes adultes ; La non-violence.

  1. Apprentissages autour des différentes convictions

Le centre considère que pour apprendre des autres convictions, les faits, les connaissances sont tout aussi importants que l’expérience. Le centre propose alors à la fois des formations et des témoignages ou un mélange des deux pour sensibiliser les personnes aux autres convictions. L’objectif est de reconnaître autant l’humanité des personnes et le sacré en elles.

  1. Actions interconvictionnelles 

Le centre propose un certain nombre d’actions de coopération pour que la rencontre ne se fasse pas que par le dialogue.

New Ground: A Muslim-Jewish Partnership for Change

New Ground est une organisation créée en 2006 qui vise à créer un modèle pour des relations saines, un engagement productif et un changement social entre les personnes musulmanes et les juives américaines. NewGround a touché des dizaines de milliers de personnes grâce à ses formations au leadership, ses programmes publics et ses conférences et discussions privées. L’organisation s’est associée à plus de 35 organisations musulmanes et juives pour toucher un large échantillon des deux communautés, à Los Angeles et au-delà. De cette façon et plus encore, leurs programmes brisent le moule de l’engagement interreligieux attendu.

New Ground organise un programme de fellowship, des rassemblements annuels judéo-musulmans, un programme pour les lycéen·nes et une remise de prix. 

https://mjnewground.org/
  1. Programme de Fellowship

Le programme de Fellowship de l’organisation s’adresse à des acteurs et actrices du changement de 25 à 55 ans et leur propose de développer une expertise et un réseau nécessaire pour transformer les relations entre musulmans et juifs et travailler sur des questions d’intérêt commun. Cette expérience développe le leadership religieux, civique et communautaire afin de lutter ensemble contre les préjugés, résister face aux tensions et aux pressions qui surviennent entre les communautés musulmane et juive. Les participantes et participants développent des compétences en résolution de conflit et en écoute active, s’engagent de manière authentique, explorent la diversité, démantèlent les stéréotypes et créent des partenariats durables. Ce programme est reconnu par la ville de Los Angeles par la remise d’un certificat d’engagement. 

  1. Rassemblement judéo-musulman pour la rupture du jeûne dans une synagogue

Chaque année, NewGround convoque le plus grand rassemblement de musulmans et de juifs de Los Angeles pour rompre le jeûne (c’est-à-dire l’Iftar) dans une synagogue. Cet acte de rassemblement sert à célébrer le mois du Ramadan. Cette rencontre a pour objectif de renforcer les liens entre les communautés, elle est devenue une pierre angulaire de la communauté interreligieuse de Los Angeles.

  1. MAJIC : programme de leadership pour les lycéennes et lycéens

Ce programme est proposé à un groupe de lycéennes et lycéens musulmans et juifs qui rejoignent alors un conseil de leadership lycéen. Les participantes et participants ont l’opportunité de développer des compétences en communication et en gestion des conflits, de créer des relations durables au-delà des frontières religieuses et d’avoir un impact sur le climat des relations communautaires à Los Angeles et au-delà. Le programme est une expérience intensive, il propose plusieurs temps de formation et de rencontres : un week-end entier, plusieurs dimanche dans l’année. Les élèves réalisent un projet communautaire qui synthétise ce qu’ils ont appris et vécu ensemble.

  1. The Suzy & Wally Marks Jr. Trailblazer Award (prix)

Régulièrement, NewGround remet des prix à deux personnalités, musulmane et juive, pour leur action en faveur du lien entre les communautés juive et musulmane. 

CLUE

CLUE est une organisation interreligieuse engagée pour la justice sociale et les droits des minorités en partenariat avec les syndicats et les groupes ouvriers. Clue organise des mobilisations pour les personnes et communautés en grande précarité. 

  1. Mobilisation pour les personnes et communautés en grande précarité

Les membres de CLUE se mobilisent pour le droit social des personnes salariées et sont au plus près des celles et ceux qui vivent des injustices dans le cadre de leur travail notamment lorsqu’elles et ils n’ont pas les compétences, les informations ou les connaissances juridiques pour réclamer leur voix.

Clergy for Black Lives

Clergy for Black Lives réunit différents leaders religieux et religieuses contre le racisme à l’égard des personnes noires et contre les violences policières et systémiques.

  1. Actions de mobilisation contre le système policier

Le mouvement Clergy for Black Lives se joint aux mobilisations régulières auprès des commissions d’enquête et des commissariats afin d’exercer une pression quant aux moyens d’action utilisés considérés comme racistes et discriminatoire. 

  1. Réseau de leaders religieux contre les violences policières et systémiques

Le mouvement réunit des leaders religieux et religieuses qui sensibilisent leur communauté à la nécessité de lutter contre le racisme et les violences policières et qui s’expriment régulièrement sur le sujet.

United Religions Initiative, URI (Initiative des religions unies)

L’évêque épiscopalien William Swing crée URI en 1993 après une invitation par les Nations Unies d’accueillir un grand service interreligieux à San Francisco, marquant le 50e anniversaire de la signature de la Charte des Nations Unies. URI est un réseau interconvictionnel mondial d’initiatives de terrain qui cultivent la paix et la justice en regroupant des personnes de différentes convictions religieuses, spirituelles et philosophiques afin qu’elles agissent ensemble pour l’intérêt général. Le réseau met en œuvre sa mission grâce aux 1000 initiatives, les “cercles de coopération”, qui le composent. Le réseau met particulièrement en lumière les initiatives et les spiritualités natives dans son action. URI accompagne les cercles de coopération dans le monde entier et les rassemble régulièrement autour de différentes thématiques.

  1. Accompagnement des cercles de coopération dans le monde entier

La première mission de l’équipe d’URI est d’accompagner les cercles de coopération dans leurs actions à tous les niveaux allant de la stratégie à la communication, d’un soutien matériel à un soutien de motivation. 

  1. Organisation d’événements internationaux sur de grandes thématiques (également de genre, spiritualités autochtones…)

URI rassemble régulièrement au niveau national, régional, continental et mondial des actrices et acteurs de paix afin de sensibiliser à des causes qui touchent tous les pays du monde et pour renforcer le lien entre les cercles de coopération. 

Green Faith

Green Faith est un réseau international militant de plus de 400 organisations et initiatives interreligieuses et interconvictionnelles qui mettent en place des campagnes contre tout projet qui détruit la planète (énergies fossiles, déforestations etc…). Le réseau propose également un plaidoyer avec des solutions alternatives vitales et un nouveau modèle de société avec notamment des métiers “verts”. Le réseau a des coordinateurs dans plusieurs pays du monde et une base de données de près de 60 000 adresses emails. 

  1. Organisation de campagnes massives de sensibilisation et de mobilisation

Le réseau propose des outils, une méthode et des pratiques afin que des campagnes de sensibilisation et de mobilisation se lancent localement.

American Jewish Committee, AJC (le comité juif américain)

AJC est une organisation qui se mobilise pour défendre les droits de l’Homme et les valeurs démocratiques, protéger les communautés juives dans le monde et combattre toutes les formes d’extrémisme, de racisme et d’antisémitisme. AJC est très impliqué dans la coopération interreligieuse avec une priorité pour les relations judéo-musulmane, judéo-chrétienne et judéo-hindoue ! L’organisation est à l’initiative d’un conseil consultatif judéo-musulman et plusieurs événements publics de dialogue. 

  1. Muslim-Jewish Advisory Council 

Le conseil rassemble des personnes juives et musulmanes afin de présenter un front commun pour défendre des axes de plaidoyer ensemble notamment arrêter la montée des crimes de haine et promouvoir la contribution des minorités religieuses aux États-Unis. Afin de mieux comprendre les crimes de haine, le conseil travaille sur la collecte de données liées à ses crimes avec le FBI. Le conseil a reporté près de 7000 études de cas. 

  1. Événements publics de dialogue

AJC organise régulièrement des événements publics liés aux fêtes religieuses ou à des journées nationales afin de réunir des personnes de différentes convictions.

Interfaith Communities United for Justice and Peace, ICUJP (Les communautés interreligieuses unies pour la justice et la paix)

Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, le prêtre Georges Rigas, déjà engagé dans les mouvements antinucléaires, décide de réunir très vite les membres de sa communauté et au-delà pour se mobiliser contre les guerres qui se préparaient. Selon lui, l’ONU et les États-Unis allaient forcément y apporter une réponse peu ajustée ou guerrière. Il a donc proposé que les communautés religieuses écrivent un communiqué « contre la guerre » et organisent une manifestation qui a réuni près de 700 personnes. Parmi elles, 50 personnes ont décidé de continuer à s’engager et c’est comme ça que la coalition ICUJP fut créée.  

ICUJP est aujourd’hui une coalition qui réunit des personnes de différentes convictions qui ne font pas nécessairement  partie du clergé mais qui sont très engagées au sein de leur communauté. Pour les membres d’ICUJP, il ne peut y avoir de paix sans justice et il est nécessaire de se lever contre les structures de pouvoir. L’organisation a 4 principes :

  • Le pouvoir de l’amour pour vaincre la haine
  • Le pouvoir de la miséricorde pour vaincre la vengeance
  • La célébration de notre humanité commune et du caractère sacré de la vie humaine
  • Une vocation à construire un monde juste, équitable et pacifique. 
  1. Action autour d’une thématique à 360 degrés 

Les membres se réunissent tous les vendredi depuis 20 ans et mettent en place plusieurs projets. Chaque action suit le processus suivant : un membre propose de s’intéresser à une situation d’injustice, l’organisation met en place des rencontres avec des universitaires pour avoir plus de connaissances sur le sujet et puis ils organisent diverses actions de plaidoyer (manifestations, activisme, communiqués, pressions politiques). En ce moment, leur projet phare est de s’attaquer à la prison Guantanamo et de demander sa fermeture définitive. 

Abonnez-vous à notre newsletter