Paix en Pratique(s)Saison 5

Paix en Pratique(s) – Mexico City (Mexique)

Illustration du projet InterFaith Tour

Direction Générale des Affaires Religieuses du ministère de l’intérieur

La Direction Générale des Affaires Religieuses au sein du ministère de l’intérieur mexicain est une instance gouvernementale qui a pour mission l’enregistrement et la protection juridique des différents groupes religieux, afin qu’ils puissent bénéficier des différents droits qui en découlent. Ces prérogatives comprennent aussi d’ambitieuses politiques publiques de construction de la paix.

  1. Actions de promotion

Le département met en place des campagnes de promotion et de sensibilisation à la diversité religieuse.

  1. Conférences et séminaires thématiques

Il organise des conférences et des séminaires sur des thématiques diverses comme le leadership des femmes dans la construction de la paix, la santé mentale ou sur la mémoire.

  1. Formations

Il propose enfin des formations pour les fonctionnaires et les acteurs religieux.

Global Network of Religions for Children à Mexico City

Le Global Network of Religions for Children (GNRC) est un réseau international de membres de toutes les grandes religions du monde déterminé·es à créer un monde où les enfants pourront grandir sainement et en toute sécurité. Ces membres mettent en place des projets interreligieux pour promouvoir le bien-être des enfants. Au Mexique, le réseau, qui réunit 15 bénévoles et 30 membres actifs, agit dans un contexte où les violences à l’égard des enfants sont dévastatrices. Le réseau met en place plusieurs types d’actions et programmes.

  1. Éduquer à l’éthique

Les problèmes des enfants sont souvent résolus depuis un point de vue d’adulte. Diana décrit le programme “Apprendre à vivre ensemble” basé sur les intérêts communs et la pédagogie active, où des jeunes de 12 à 17 ans cherchent des solutions ensemble à leurs propres problèmes en 2 étapes : agir sur soi-même et être en communauté.

  1. Prier pour les enfants

Chaque année à l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant le 20 novembre, est organisée une journée de prière interreligieuse autour d’une intention. Diana nous raconte qu’en 2021, il a été choisi de prier pour le retour des enfants à l’école en présentiel après 17 mois sans école. En effet, le Covid a augmenté les écarts de ressources entre les enfants qui peuvent suivre les cours en ligne de chez eux et les enfants qui doivent faire 2h de route pour avoir un accès Wifi.

  1. Chaînes d’espoir

Chaîne d’espoir est un programme de formation pour les communautés religieuses, appelé “Chaînes d’Espoir” : chaque paroisse est invitée à créer une “Hope Team” composée d’un·e psychologue, d’un·e assistant·e social·e, d’un·e avocat·e et d’un·e référent·e spirituel·le pour écouter les victimes.

  1. Self Care

Self Care est un programme qui s’adresse aux enfants en leur apprenant à disposer de leurs corps, les limites de ce qu’un·e adulte peut toucher et à se défendre en allant parler à une personne de confiance. Pour contrer les mécanismes de culpabilisation des victimes par les agresseurs, il faut assurer le soutien psychologique et spirituel de l’enfant, en rappelant que Dieu est toujours avec lui ou elle, qu’Il ne va pas les punir, qu’il ou elle n’y est pour rien.

  1. Ateliers de sensibilisation pour adultes

L’organisation sensibilise aussi les adultes, souvent incrédules, avec enquêtes et statistiques à l’appui, pour faire comprendre que le problème des violences faites aux enfants est endémique au Mexique

  1. Prévenir la pauvreté des enfants : en cours de développement.

Karen Castillo, chercheuse sur la diversité religieuse et l’interreligieux

  1. Séminaire sur les activités interreligieuses

Karen Castillo donne des séminaires à des étudiant·es du monde entier sur les activités interreligieuses en Amérique Latine. Au sein de ce séminaire, elle propose d’étudier et de vivre ces liens dans la cohorte étudiante. Une visite du musée de la tolérance et des rencontres avec les communautés religieuses de Mexico City font aussi partie du curriculum.

Centro Educativo de la Comunidad Musulmana

  1. Conférences de représentants religieux

Le centre éducatif de la communauté musulmane est engagé dans l’interreligieux par le biais de son imam qui participe régulièrement à des conférences sur différentes thématiques comme l’égalité femmes-hommes ou la cohésion sociale. 

Conseil interreligieux de Mexico City

Le conseil interreligieux de Mexico City est créé en 1992 et regroupe différentes communautés religieuses (anglicane, bouddhiste, orthodoxe, presbytérienne, sikh, soufis…). Le conseil se réunit régulièrement et met en place diverses actions : plaidoyer commun, invitation aux différentes célébrations religieuses et événements de dialogue.

  1. Plaidoyer commun
  2. Invitation aux différentes célébrations religieuses.
  3. Événements de dialogue

Religions for Peace (RfP)

  1. Standing Commission on advancing Gender Equality

L’organisation internationale Religions for Peace (RfP) a décidé de mettre en place une commission permanente sur l’égalité de genre composée de femmes du monde entier. La commission se réunit trois fois par an pour réaliser un état des lieux sur les actions de plaidoyer de RfP sur la question et pour organiser des événements de promotion.

 Jesuit Refugee Service (JRS)

Jesuit Refugee Service (JRS) est une ONG internationale active dans 56 pays depuis 1980. Elle a pour vocation de lutter contre l’isolement et l’exclusion sociale des demandeurs d’asile et des réfugié·es par le biais de l’accueil, du service et du plaidoyer. Au Mexique, l’association organise régulièrement des événements interreligieux afin de contribuer à créer du lien social entre la population locale et les personnes réfugiées.

  1. Événement interreligieux autour de Posada

JRS Mexico organise un événement interreligieux avec et pour les réfugié·es pour la fête de Posada. Il s’agit d’une fête mexicaine qui dure 9 jours entre le 16 et le 24 décembre. En espagnol, « posada » veut dire « auberge ». Il s’agit d’une fête de voisinage qui reconstitue la fête de la Nativité. Ce type de rassemblement convivial permet aux personnes réfugiées de s’échapper de leur quotidien éprouvant et de créer des liens plus informels.

Fraternidad Interspiritual 

Fraternidad Interspiritual est une organisation interreligieuse de jeunesse regroupant des jeunes bahaïs, bouddhistes, chrétien·nes, hindou·es, juifs et juives, sikhs et musulman·es. Si la pandémie liée au Covid-19 a arrêté brusquement leurs activités, les membres sont resté·es proches et continuent de penser la vision de l’organisation. Fraternidad Interspiritual organise des événements de dialogue, des forums, des ateliers et des conférences.

Abonnez-vous à notre newsletter