Paix en Pratique(s)Saison 5

Paix en Pratique(s) – Rio de Janeiro (Brésil)

Illustration du projet InterFaith Tour

Le Mouvement Interreligieux de Rio de Janeiro (MIR) – Tiré d’un entretien

Le Mouvement Interreligieux de Rio de Janeiro (MIR) est un collectif qui a été créé après le sommet pour la terre de 1992. Cette rencontre qui a rassemblé plus de 17000 personnes, 120 cheffes et chefs d’État et 189 pays a été l’occasion de mettre en place une action interreligieuse importante qui était notamment coordonnée par l’ISER (Institut des études religieuses). Cette rencontre où les leaders et communautés religieuses ont joué un véritable rôle social fut tellement réussie que l’ISER décida, à la suite de ça, de maintenir la dynamique, la rendre structurelle et créer le Mouvement Interreligieux de Rio de Janeiro. Le MIR mène diverses activités menées par les différents groupes religieux impliqués :

  1. Manifestations contre l’intolérance religieuse

Le Mouvement Interreligieux de Rio de Janeiro (MIR) mène des manifestations contre l’intolérance religieuse en rassemblant des leaders religieux et des membres de leurs communautés pour manifester contre la recrudescence de la violence à l’égard notamment des communautés religieuses afro-descendantes et des communautés natives du Brésil. Ces manifestations ont lieu tous les ans.

  1. Campagnes de plaidoyer et de sensibilisation pour la contrôle du port d’armes

Le Mouvement Interreligieux de Rio de Janeiro (MIR) mène des campagnes de plaidoyer et de sensibilisation pour le contrôle du port d’armes qui joue un rôle clé dans les violences entre les milices et les groupes de narcotrafiquants qui font des ravages au sein des populations notamment précarisées.

  1. Action de destruction d’armes dans les lieux de culte

Le Mouvement Interreligieux de Rio de Janeiro (MIR) a organisé des actions de destruction d’armes dans les lieux de culte avec pour objectif de désarmer massivement Rio de Janeiro.

Moema Viezzer, militante catholique et féministe pour l’interreligieux – Tiré d’un entretien

D’abord religieuse, puis autrice et militante féministe, engagée en faveur de l’environnement et l’éducation, Moema vit plusieurs vies en une. Après son exil, elle réalise notamment en 1975 que la paix ne sera pas atteignable sans les femmes. Parmi ses nombreuses activités, elle porte plusieurs initiatives interreligieuses. 

  1. Rédaction de la Charte de la Terre

La rédaction de la Charte de la Terre a été coordonnée par Moema Viezzer. C’est un texte qui met en place 16 principes qui ont par la suite été adoptés par l’ONU sous l’égide de l’UNESCO. Cette Charte de la Terre est un des premiers outils qui pose le fait que la Terre n’est pas seulement une ressource pour l’être humain, mais une protection de la biodiversité. Cette Charte a été pensée par des groupes de plusieurs religions et devient un véritable outil de sensibilisation aux questions écologiques.

  1. Action interreligieuse contre la mise en bourse de l’eau

Moema Viezzer coordonne les différentes institutions religieuses investies dans le Réseau Oecuménique de l’Eau (ROE) pour organiser une campagne de plaidoyer coup de poing afin d’empêcher la mise en bourse de l’eau en 2022. Le ROE mène des actions depuis des années pour faire reconnaître l’eau comme un bien appartenant à toute l’humanité.

Koinonia Ecumenical Presence and Service – Tiré d’un entretien

Koinonia est une organisation oecuménique qui peut être qualifiée d’interconvictionnelle puisqu’elle réunit des personnes de toutes convictions religieuses, spirituelles et philosophiques et surtout des personnes qui s’engagent pour la paix et la justice. L’organisation a plusieurs objectifs : l’accès aux droits et la lutte contre les discriminations à l’égard des personnes afro-descendantes ainsi que la justice de genre et la défense des droits des personnes LGBTQIA+.

Elle a également plusieurs missions :

  1. Plaidoyer à l’égard des instances gouvernementales
  2. Actions médiatiques pour lutter contre la désinformation
  3. Actions en justice pour soutenir les personnes victimes de violences et de discriminations
  4. Action de formation à l’accès au droit
  5. Production de connaissances et de littérature sur les sujets interconvictionnels
  6. Manifestations contre l’intolérance religieuse
  7. Rassemblement interreligieux pour la protection de l’Amazonie

Mulheres Pela Paz – Tiré d’un entretien

L’initiative « Mulheres Pela Paz » (Les mères pour la paix) est né en 1993 à la suite de l’assassinat de 150 enfants des rues en 1993 dont 48 morts par balles. Une cérémonie a été organisée dans une église où des mères de toutes les convictions étaient réunies pour faire leur deuil ensemble. La période de deuil était très difficile, alors des milliers de personnes se sont réunies autour d’elles dans un élan de solidarité exceptionnel à l’égard des mères pour les soutenir dans ce moment.

  1. Marches et cérémonies interconvictionnelles annuelles en mémoire des enfants assassinés

Fe-minina – Tiré d’un entretien

L’initiative fe-minina a été créée par des femmes qui ne trouvaient pas d’espace dans lesquels elles pouvaient s’exprimer au niveau religieux, prendre du leadership et donner des avis sur le sujet alors même que la religion s’exprime continuellement sur les femmes et reste interprétée par un point de vue uniquement masculin.

  1. Événements réguliers de dialogue et d’étude de textes religieux et spirituels entre femmes. 

Nowa Cumig of Native Traditions Centre – Tiré d’un entretien

Le centre du Nowa Cumig of Native Traditions a été créé par la leader chamane Athamis Bárbara Barbosa, de la tribu amazonienne Mura. Elle a créé ce centre pour qu’il soit un espace d’accueil et de confiance pour l’ensemble des personnes et communautés natives de tout le Brésil, de l’Amazonie au sud du Brésil. Ces personnes sont de toutes convictions et religions, et leur diversité est célébrée. Le centre soutient les personnes dans le besoin, met en place des actions de plaidoyer et de mobilisation pour l’accès aux droits des personnes autochtones et organise divers séminaires et formations. Le centre propose également une pratique musicale importante très liée à la spiritualité du centre. Les personnes qui viennent au centre (ou qui le suivent en ligne comme pendant les confinements répétés liés au covid) apprennent à construire des tambours et à y jouer selon les rites ancestraux.

  1. Manifestations contre l’intolérance religieuse
  2. Concert interreligieux

Le théâtre João-Caetano a accueilli lundi 25 octobre 2021 un concert Interreligieux au cœur duquel 15 religions et spiritualités ont été représentées. Chaque groupe religieux ou spirituel avait à sa disposition un chœur et un orchestre avec 4 instruments. Les artistes ont présenté des pièces pouvant contenir de la musique, du chant et de la danse, liées à leur spiritualité ou à leur culture religieuse. De plus, la préparation du concert a permis de créer des amitiés et des relations fortes entre les artistes. Cette représentation était une première et a été diffusée en direct à la télévision brésilienne. 

  1. Ateliers en ligne de discussion avec des enfants de différentes convictions

ISER – L’Institut des Études Religieuses – Tiré d’un entretien

L’Institut des Études Religieuses (ISER) est une organisation séculaire créée en 1970. La mission est d’étudier la situation et le contexte brésilien (démocratie, droits humains…etc) à travers le filtre religieux. En 1992, lors du sommet pour la terre, l’ISER organise une grande réunion interreligieuse pendant 24h avec plusieurs responsables religieux. Cela a inspiré l’organisation à impliquer les leaders religieux sur la dimension écologique de manière durable et structurelle. Depuis, des travaux (conférences, séminaires, prises de positions) sont réalisés de manière régulière (exemple : conférence « genre, climat et religion »). 

  1. Faith in climate / Fé no Clima

En 2015, l’ISER rassemble la signature de 12 leaders religieux autour d’une lettre commune déclarant l’engagement et le rôle des religions contre le changement climatique : c’est la naissance de Fé no Clima. Le programme réunit des leaders religieux, des représentant·es des peuples autochtones et des scientifiques pour apporter chacun·e leur point de vue expert sur un sujet lié au climat et à la biodiversité. L’institut invite les leaders religieux à s’exprimer sur le sujet auprès de leurs communautés et réalise également une base de données pour savoir quel leader en parle souvent, engage sa communauté, n’en parle qu’à certaines occasions etc, afin de mesurer l’impact social du projet.

  1. Programme “Interfaith et climat” de jeunes

Le rabbin Nilton Bonder – l’infatigable militant interreligieux  – Tiré d’un entretien

Le rabbin Nilton Bonder de la congrégation juive du Brésil est un acteur Interreligieux majeur à Rio de Janeiro. Il a fait partie du Mouvement Interreligieux de Rio de Janeiro (MIR) et a été président de l’’Institut des Études Religieuses (ISER). Il engage régulièrement sa synagogue dans des actions interreligieuses.

  1. Production d’un documentaire sur l’engagement interreligieux au Brésil

Nilton Bonder a contribué à produire un film documentaire sur l’engagement interreligieux au Brésil. Ce documentaire regroupe plusieurs témoignages de personnes qui partagent leur différente conviction et leur rencontre avec l’altérité.

  1. Interventions de différents leaders religieux lors des offices à la synagogue

Nilton Bonder propose régulièrement à des leaders d’autres religions d’intervenir lors des offices religieux au sein de sa synagogue, notamment des imams afin que sa communauté perçoive la différence comme la norme.

Abonnez-vous à notre newsletter