Nous avons besoin de vous ! Aidez-nous à financer notre 4e édition →

JournalSaison 4

Prendre la température…

Ce matin, Vincent et moi avons été réveillés par notre hôte afin de prendre le petit-déjeuner.

On a bu un verre de thé et ensuite on est allés à l’ambassade de France au Liban. On arrive pile à l’heure, malgré notre avance, car les routes sont toujours bouchées à Beyrouth ! Puis on passe la sécurité et on trouve l’Institut français et le consulat, on tourne en rond pendant 10 minutes et on finit par faire demi-tour parce qu’on avait pris la mauvaise entrée.

On rencontre enfin la première secrétaire et conseillère de presse. S’ensuit une discussion passionnante sur le contexte du Liban, on apprend par exemple qu’il existe 18 communautés religieuses reconnues par l’Etat, et que le pouvoir politique est partagé à 50/50 entre chrétiens et musulmans.

Après ça, on prend le temps d’aller manger un shawarma à côté du lieu de notre prochain rendez-vous. On rencontre l’organisation Adyann que les précédentes équipes InterFaith Tour connaissent déjà. On fait la connaissance de Talal, qui figure sur la vidéo d’IFT 3 et qui fait désormais partie de Adyan. Il nous explique en quoi consistent leur actions en faveur du dialogue interreligieux au Liban et dans d’autres pays du Moyen-Orient. On en profite à la fin pour envoyer une petite vidéo à l’équipe 3.

Après ces deux rendez-vous, on rentre à la maison pour se reposer un peu et travailler, et on finit par dîner avec notre hôte Moustafa. Le repas nous est servi par Boukky, la domestique qui travaille au service de la famille. C’est très commun au Liban d’avoir un.e domestique mais pour nous c’était très déstabilisant. Après le repas, on est allé dans la cuisine déposer la vaisselle sale et la laver. On a discuté avec Boukky afin de savoir d’où elle vient et on s’est très vite lié d’amitié. Elle nous a montré des photos de ses enfants qui vivent au Nigéria et nous a parlé de sa vie à Oman où elle a vécu avant en tant que domestique également.

Je pars me coucher avec mille choses en tête et le bruit des klaxons qui me berce…

Abderrahim

Abonnez-vous à notre newsletter