Nous avons besoin de vous ! Aidez-nous à financer notre 4e édition →

JournalSaison 4

Rendez-vous en Terre Embera

La nuit a été un peu agitée surtout du côté des filles qui n’ont pas beaucoup dormi à cause des bruits et cris des animaux de la forêt et surtout le coq qui nous a réveillé très tôt. Je dis « nous » mais en vrai j’ai trop bien dormi et je crois que Vincent aussi. C’était la première fois que je dormais avec une moustiquaire et c’était assez agréable de dormir sans moustique, sans papillons, sans insectes.

Je décide de me lever et je rejoins les autres en bas qui s’apprêtent à prendre le petit-déjeuner (j’arrive au bon moment bien sûr). Raquel et les filles ont préparé des petits pains, c’est le petit-déjeuner traditionnel des Embera. On s’est tous posé autour de la table en buvant un thé ou café. D’ailleurs, Raquel nous a parlé d’un groupe de femmes Embera qui cultivent du café et elle nous a proposé d’aller les rencontrer, ce qu’on a bien sûr accepté. On sort de la maison avec Raquel et sa soeur Mara qui nous accompagne. Après une dizaine de minutes de marche, on retrouve quelques femmes dans une sorte de cabane ouverte. On s’installe en attendant que toutes les femmes arrivent. La plupart de ces femmes sont âgées et parlent pour la plupart seulement en langue embera, Raquel s’improvise donc traductrice. Elle leur explique le but de notre venue ici et nous présente ensuite le travail de ces femmes. On apprends qu’une des raisons pour lesquelles les femmes de la communauté Embera cultivent le café, c’est pour leur permettre d’avoir une activité économique car elles revendent ensuite le café dans la ville de Panamá. Elles nous font visiter les plantations et on a même pu goûté des grains de café, c’était sucré.

Alors qu’on se prépare pour rentrer, les femmes partent chercher leur artisanat pour nous le montrer. Elles reviennent au fur et à mesure avec des objets tous plus beaux les uns que les autres: des boucles d’oreilles, bracelets, statuettes, assiettes et masques en fibres naturelles, sacs de toile, etc. On ne peut pas résister et on en profite pour acheter quelques objets. Je voulais acheter l’énorme masque de tigre mais trop gros et trop cher.. il représente 5 mois de travail à la main.

On remercie toutes les femmes et on rentrer chez Raquel pour le déjeuner. C’est nous qui sommes au fourneaux, au menu, une ratatouille (oui, on fait pas dans le cliché). C’est la première fois qu’ils goutent une ratatouille, et ils ont bien apprécié, faut dire qu’on l’a bien préparé. S’en suit une partie du jeu de société de la veille, on garde les mêmes équipes, encore une fois, beaucoup de rire, de joie, et d’envie de gagner. Pour pimenter la partie, on a décidé que les perdants feraient la vaisselle. L’équipe des filles a gagné la partie et n’a pas manqué de nous le faire savoir (Bravo!). Résultat, Vincent et le frère de Raquel ont perdu. On les laisse faire la vaisselle, pendant ce temps là, je finis de ranger mon sac. Raquel et Malala offrent des tenues traditionnelles à Adèle et Floraine. Il est presque 16h30, on finit de ranger nos sacs à dos. Mara nous propose de nous tatouer comme les Embera, Floraine et moi acceptons. Mara s’occupe de Flo tandis que son frère s’occupe de moi. Les traits sont d’une précision nette. Mais l’heure tourne, le moment est venu de dire au revoir. On aurait aimé rester un jour de plus mais malheureusement notre programme ne nous le permet pas. On se quitte en promettant de rester en contact.

On court pour ne pas rater le bus et on arrive juste à temps pour prendre le dernier bus direction la gare d’Albrook. Tout va bien sauf que le chauffeur conduit comme un ouf. Heureusement, on a la clim dans le mini bus. Après être arrivé vers Chapo, le chauffeur nous dit de sortir prendre le mini bus devant. On s’active et on prends un 2ème bus toujours direction Albrook. Ici aussi, le chauffeur conduit comme un ouf, à base de slalom entre les voies de gauche et de droite. Encore une fois, la chauffeur nous dit de sortir prendre un troisième mini bus, autant vous dire que ça nous a bien saoulé mais on suit. On est dans le 3ème bus, il est 18h, heure de pointe, le chauffeur roule comme si de rien n’était. On arrive à la gare sains et saufs vers 19h00. On cherche un endroit où manger dans la gare puis on prends un taxi pour rentrer. Enfin

Bien rentré, en vie ! On est accueilli par Maylis et Grégoire et leurs amis français. Ils nous invitent à prendre l’apéro ce qu’on accepte avec plaisir après cette folle journée. On nous pose pleins de questions sur InterFaith Tour et c’est l’occasion pour nous de raconter nos expériences de tour du monde, nos fous rires, etc. On finit donc la soirée sur une bonne note après avoir en plus mangé un couscous mais vu la journée qui s’annonce demain, il est urgent qu’on aille dormir !

Buenas noches.
Abderrahim

Abonnez-vous à notre newsletter

Worth reading...
Holà Panama!
elementum ipsum neque. nunc libero. elit. Praesent commodo risus. mi, felis pulvinar