JournalSaison 4

Un déjeuner insolite !

Illustration du projet InterFaith Tour

Ce matin nous nous rendons dans un café pour travailler. Ce lieu est également notre point de rendez-vous de l’après-midi. Sur le chemin je réalise que depuis notre départ, nous avons eu l’occasion de visiter des dizaines de cafés dans lesquels nous avons plus ou moins bien travaillés. C’est toujours un petit défi de trouver le lieu où nous allons nous sentir vraiment bien pour travailler de manière efficace mais celui de ce matin est vraiment à la hauteur de nos espérances ! Calme, aéré, avec des prises à disposition et une bonne connexion internet : nous n’avons pas besoin de plus pour être bien !

Mais voilà, seulement une petite heure après notre arrivée, une foule immense commence à remplir le café. Nous ne comprenons pas ce qu’il se passe mais nous réalisons bien que quelque chose se trame ! Rapidement, nous sommes encerclés par des personnes qui sont visiblement toutes là pour la même raison. Il devient difficile de travailler dans cet environnement et nous sommes vraiment curieux de découvrir ce qu’il se passe. Nous cherchons à nous renseigner quand soudain la personne que tout le monde attend rentre dans le café : il s’agit de Chökyi Nyima Rinpoche, un grand maître du Bouddhisme tibétain qui a invité toutes les personnes présentes pour le déjeuner. Nous comprenons que le café est en fait lié au temple et à l’université Bouddhiste qui accueillent le professeur et prêtre catholique avec qui nous avons rendez-vous après le déjeuner. Voyant que nous n’osons pas aller nous servir à manger, une personne vient nous voir et nous invite à aller nous servir. Nous mangeons un délicieux repas !! Pour le désert, Chökyi Nyima Rinpoche distribue des fruits et en profite pour saluer les personnes qui sont venues le voir avant de partir. En nous donnant les fruits il nous partage qu’il est heureux de nous recevoir ici et quand nous lui disons que nous venons pour rencontrer Père Gregory, il nous dit que nous sommes entre de bonnes mains ! Bilan de cette histoire, pas vraiment de travail mais une expérience assez insolite et plus qu’intéressante.

Père Gregory nous retrouve au café et nous confie que nous avons eu beaucoup de chance de croiser Rinpoche ! Nous nous installons dans une petite sale à l’écart du bruit pour l’interview. Père Gregory vient des États-Unis mais il habite au Népal depuis vraiment longtemps et enseigne l’interreligieux à l’université du temple. Il nous partage que les différentes communautés échangent assez facilement mais que le moment où il y a eu un réel élan d’entraide interreligieux et intercommunautaire c’était pendant le tremblement de terre en 2015. Beaucoup de lieux de cultes qui ont résisté au tremblement ont ouverts leur portes à des habitants et toutes les communautés se sont mobilisées pour aider à reconstruire des logements détruits notamment dans les milieux ruraux. Ce n’est pas la première fois que nous constatons que les liens entre les différentes communautés se resserrent pour faire fasse à des événements qui fragilisent l’ensemble de la population. En tout cas, lui en tant que catholique il se sent très bien accueilli dans cette société et ile ne la quitterai pour rien au monde.

Après l’interview, Père Gregory nous propose de visiter le temple et l’université. C’est curieux de voir des salles de classe où les étudiants sont en tailleurs sans chaussures ! C’est pas mal finalement ! Après la visite, nous écoutant l’appel à la prière Bouddhiste qui consiste à faire un bruit particulier qui raisonne pendant longtemps et visiblement très loin. Pour finir la journée, nous retournons au café travailler et nous discutons avec un des monsieur rencontré lors du repas de midi. Nous nous lançons dans une discussion très profonde après qu’il nous ait demandé si on pensait que notre monde avait évolué de manière positive ou négative en 50 ans. On est toujours en train d’y réfléchir je crois. Et vous, vous en pensez quoi ?

Floraine

Abonnez-vous à notre newsletter

Worth reading...
Travail au Top of the World