Nous avons besoin de vous ! Aidez-nous à financer notre 4e édition →

JournalSaison 4

Un Kippour à Jérusalem

Aujourd’hui c’est un jour important pour moi et un peu particulier ! Depuis hier, j’ai quitté la troupe pour aller chez Franck, mon cousin qui habite à Jérusalem. Je passe la fête de Kippour chez lui, une des fêtes qui comptent le plus moi. Appelée le grand pardon, elle est considérée comme l’une des fêtes les plus saintes dans le calendrier judaïque. Pendant 24 heures, il est interdit de boire, de manger mais aussi de travailler, de faire un effort physique. Les synagogues sont remplies et tout le monde prie en attendant la sonnerie du chofar, qui annoncera la fin du jeûne.

C’est la première fois que je fais Kippour ici, et même si je ressens le manque de ma famille proche, je suis très heureuse et excitée de découvrir l’ambiance de cette fête très particulière ici, à Jérusalem. Pour être totalement transparente, j’ai pendant plusieurs années refusé d’aller en Israël Palestine car le conflit politique et les résonances médiatiques de celui-ci en France ne m’ont pas aidée à appréhender sereinement ces lieux pourtant hautement spirituels. En commençant ce jeûne, je repense à ces deux semaines passées ici, à toutes ces personnes qui ont croisé notre chemin : je suis vraiment contente d’être là.

Avec Franck, lorsque nous prenons le chemin de la synagogue, nous croisons des dizaines d’enfants qui font du vélo dans la rue. On nous avait prévenus, c’est le seul jour de l’année ou dans la partie juive de la ville, il n’y a aucune voiture qui circule. C’est l’occasion rêvée pour les enfants de s’emparer des routes !!

Nous passons l’après midi à la synagogue séfarade qui est à côté de chez lui. Elle est d’ailleurs collée à une synagogue yéménite, je ne savais pas qu’il y avait une si grande communauté juive yéménite ! Au moment de rompre le jeûne, Abderrahim, Adèle et Vincent nous rejoignent. Ils ont pu faire quelques courses dans le quartier arabe, qui reste en activité pendant les fêtes juives !

Bon appétit et Hag Sameah (bonnes fêtes) !

Floraine

Abonnez-vous à notre newsletter